Mon ami paranoïaque

Print Friendly, PDF & Email

Mon ami parano grenadeTexte : Nino Noskin

Mise en scène : Nikson Pitaqaj

Avec :
Henri Vatin
Zachary Lebourg
Anne-Sophie Pathé

Décor
Sokol Prishtina

Costumes
Drita Noli

 

Présentation de la Tétralogie RAKI : cliquer ici

Résumé

Mon ami paranoïaque décrit le délire paranoïaque qui gagne un jeune homme sans histoires, le jour où un ami l’incite à se protéger en ayant toujours un couteau dans sa poche. Le jeune homme se laisse gagner par la peur de l’extérieur, et s’éloigne toujours davantage d’une jeune fille de l’autre côté du miroir qui l’observait d’un œil bienveillant.

mon-ami-parano-short1

Note d’intention

Le début de la pièce est un conte. Antoni est sur son lit, Rêve sur un fauteuil, il compose de la musique pour son amour qui le rend heureux. D’une histoire tout à fait banale avec son voisin naît un problème. La machine est lancée et ne s’arrêtera plus jusqu’au dernier instant de la vie.

Le monde est fait d’impostures, les gens ne se montrent jamais sous leur vrai jour. Et la fragilité, la timidité, le repli sur soi et la peur de l’extérieur font d’un homme sans histoires une proie facile pour ceux qui expriment leur besoin de séduire et de profiter de l’autre dans une passion cruelle, égocentrique, voire vampirique. A ce stade, l’incommunicabilité entre les êtres est insurmontable. L’onde de choc est totale !

mon-ami-parano-short3

Le côte intimiste et personnel des personnages nous fait voyager régulièrement entre l’intérieur et l’extérieur des personnages : on ne sait pas s’il y a une ou plusieurs personnes dans cette histoire.

L’humour est très présent dans la mise en scène. Et, alors que la pièce commence comme un rêve, elle finit en cauchemar. Elle, Rêve, se retrouve dans une cage à oiseaux, recouverte d’un tissu (comme un voile) ; Antoni, victime condamnée par ses propres actes, les yeux écarquillés, se demande : « Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?  »

*Photographies : Gérard Marché
Graphisme : Ozan

 

Mon Ami Paranoïaque, de Nino Noskin

Direction artistique : Nikson Pitaqaj