Cycle Václav Havel

« Le théâtre existe dans le présent ou pas du tout. »

 

La Compagnie Libre d’Esprit présente un Cycle Václav Havel :

Václav Havel

Derrière la patte douce du politicien, se cache la plume caustique de l’écrivain. Un esprit fin, un intellectuel brillant et un être sensible et vulnérable…

Václav Havel aimait dire que sa vie était faite d’un grand nombre de paradoxes. Ses pièces de théâtre, toujours empreintes de politique, sont le témoignage d’une sorte d’agent double, du fait de sa qualité d’homme politique et d’homme de théâtre.

Ceux qui n’auraient pas encore perçu le talent très particulier de Havel écrivain de théâtre ne doivent pas manquer cette satire de l’engagement des intellectuels sous un régime où ils sont étroitement surveillés. Le courage et la lâcheté intellectuels s’y trouvent illustrés avec une rare finesse.

Intentions de mise en scène

Dans les pièces constituant le Cycle Václav Havel, je retrouve un manifeste de mon vécu dans les pays des Balkans, je décide de ni les dater ni les situer. Selon moi, le théâtre de Havel, espace électrisant de joie, de liberté et d’humour, nous parle d’aujourd’hui et de maintenant, de nos vies, de nos existences, à tous.

Extrêmement précise, percutante, pleine d’humour et de tendresse, l’écriture de Václav Havel, est le cœur de notre travail. Les mises en scène des cinq pièces sont réduites au strict minimum, seul le jeu des comédiens compte.

Václav Havel nous livre un témoignage à valeur universelle, une vision « d’en bas » des effets d’un système totalitaire qui pèse sur l’homme et fait de sa vie un mélange de peurs, de frustrations et d’hypocrisies. D’hier et d’aujourd’hui, d’ici ou d’ailleurs, ces pièces, traitées avec un humour propre à Havel, nous incitent à rester vigilants par rapport à toutes les formes actuelles de « dictature ordinaire ».

Le théâtre de Václav Havel est un théâtre qui n’assène pas, n’affirme pas, ne sait pas. Mais laisse voir, avec plein de soubresauts et de hoquets violents, la vertigineuse complexité de toutes les facettes et paradoxes de l’individu. Une confrontation en huis clos oppressant qui amène l’intrigue dans une impasse et met tour à tour le public en situation de spectateur et de complice.

Nikson Pitaqaj

Direction artistique : Nikson Pitaqaj