Pétition

de Václav Havel

Mise en scène
Nikson Pitaqaj

Avec
Henri Vatin
Yan Brailowsky
Marc Enche

Stanek, artiste intégré au système, convoque Vanek, artiste dissident à peine sorti de prison, dans son cabinet de travail pour lui demander de rédiger une pétition destinée à la libération du chansonnier Javurek… pétition militante ou intéressée, puisqu’on apprend que Javurek est le père de l’enfant que porte la fille de Stanek. Vanek a justement déjà rédigé cette pétition. Stanek la signera-t-il ?

Présentation du CYCLE VÁCLAV HAVEL: cliquer ici.

Présentation

Petition-IMG 9132-reduxAvec Stanek, Václav Havel dessine le portrait de l’intellectuel mal dans sa peau, collaborateur d’une culture officielle qu’il méprise, dont il se sert pourtant pour assurer son confort matériel et veiller à l’entretien de son havre de paix, son jardin.

Le sentiment de sa propre dignité dans un univers de mensonge et de soumissions est un privilège très couteux, un luxe, finalement réservé aux dissidents, ces Don Quichotte de la morale et du civisme. Dans ‘Pétition’, Ferdinand Vanek est confronté à une question : «Notre engagement, nos convictions, nos idéaux, peuvent-ils nous amener à accepter de tout perdre pour une simple signature au bas d’une pétition ?».

Note de mise en scène

Petition-IMG 9200-reduxLa scène se déroule chez Stanek. La pièce dépeint les réalités du monde intellectuel. Le mobilier moderne, le cognac, la lumière sophistiquée.

« La confrontation entre deux artistes, l’un étant dissident, l’autre étant intégré dans le système, instaure une véritable gêne entre les deux personnages dont les regards s’évitent sans cesse. Chacun s’adresse au public pour éviter d’affronter l’autre. »

Nikson Pitaqaj

Direction artistique : Nikson Pitaqaj